Les armes de poing

Quand on parle d'armes de poing, on voit ce que le concept recouvre, mais rarement avec précision. Voici un topo sur le sujet : les caractéristiques des armes qui entrent dans cette catégorie et ce qu'il faut savoir sur leur maniement.

Définition d'une arme de poing

Une arme de poing a pour caractéristique d'être dotée d'un canon court et de se tenir avec une seule main.

Une arme de poing présente un volume global réduit, ce qui permet de la transporter en permanence sans trop d'encombrement. Cet aspect compact fait qu'une arme de poing est généralement de petit calibre et présente une précision aléatoire. C'est ce qui la différencie d'une arme d'épaule.

Son maniement 

Apprendre à manier une arme de poing, cela signifie maîtriser la queue de détente puisque la main qui tient l'arme est aussi celle qui déclenche le tir.

Pour ne pas perdre en précision, le tireur doit actionner la queue de détente de l'index avec suffisamment de force, sans que cette action entraîne une déviation de l'axe de visée. Cette maîtrise demande du temps et du sang-froid, car le recul provoqué par le déclenchement d'un tir, en plus du risque de perte de précision, peut aussi générer de l'appréhension chez le tireur.

Les différentes armes de poing

Les armes à feu qui entrent dans la catégorie des armes de poing sont le revolver et le pistolet. On a souvent tendance, à tort, à employer les deux termes sans distinction. Pourtant, ce sont deux systèmes qui fonctionnent différemment.

Pour rappel, un revolver est une arme à feu où les chambres sont amenées par rotation devant le canon, d'où son nom, tiré du terme « revolving », qui définit cette action. Ce système a l'avantage de présenter un rechargement automatique. En revanche, il est assez lent à recharger, l'espace entre le canon et le barillet fait perdre de la puissance à la charge.

Un pistolet, à l'inverse, est une arme à feu où canon et chambres sont toujours alignés. La capacité d'un pistolet est supérieure à celle d'un revolver, il est aussi plus compact. À l'origine, le pistolet était considéré comme moins fiable que le revolver, mais les évolutions techniques ont fait que ce critère n'est désormais plus jugé comme pertinent pour opter entre l'un ou l'autre.

La législation sur les armes de poing

Les armes de poing sont considérées comme des armes de catégorie B. À ce titre, leur détention est bien sûr soumise à autorisation. Celle-ci peut être délivrée pour une durée de 5 ans maximum, après quoi il faut la renouveler.

Obtenir une autorisation de détention

Pour obtenir cette autorisation, il faut justifier, en loisir, d'une pratique du tir sportif. C’est-à-dire présenter un certificat médical en règle, être majeur, avoir une licence de tir et donc avoir reçu un avis favorable de la fédération française de tir sportif.

Les mineurs peuvent détenir une arme de poing dans le seul cas où ils justifient d'avoir été sélectionnés pour un concours de tir international et présentent une autorisation parentale.

La demande d'autorisation d'achat et détention d'une arme de poing se fait auprès de la préfecture dont vous dépendez. La liste complète des pièces à fournir est disponible sur les sites institutionnels.

L'autre cas de figure où il est possible de demander une autorisation d'achat et de détention d'arme de poing, dans un cadre de défense, est celle du risque professionnel. La justification de ce risque doit être claire et précise, la délivrance d'une autorisation dans ce cas de figure très encadrée. Pour rappel, tout manquement à la législation expose à des sanctions financières et à une peine de prison ferme.