Cannes épées 

La canne épée se compose de deux éléments : la canne creuse et la lame intérieure qui est fixée à la poignée. C’est au cours de la période révolutionnaire que la canne épée fit son apparition. Les armes blanches étant interdites, la dissimulation de la lame dans la canne était un bon moyen de contourner la Loi sans se faire attraper ! Aujourd’hui en vente libre pour les personnes de plus de 18 ans, elle est considérée comme une arme de catégorie D. Selon les modèles, elle peut être soumise à un enregistrement. Proposée par différentes marques comme Herdegen ou Fayet, la canne épée est une arme noble et gracieuse. Constituée d’acier, sa lame peut être agrémentée d’une tête de mort, de dragon, de canard ou de lion, d’un écusson, d’une boule ou d’un manche recourbé. Originale, la canne épée en forme de parapluie est totalement indiscernable. Trois en un, ce modèle fait d’ailleurs office d’épée, de parapluie et de canne. Sélectionnez votre modèle favori et recevez-le rapidement avec Jean Pierre Fusil armurerie !  

Il y a 22 produits.

La canne épée, une arme séduisant le monde artistique

Appréciée à la Belle Époque, la canne épée servait à la fois d’accessoire vestimentaire et d’arme. Constituée de bois de noisetier, elle était considérée comme un objet noble et élégant. Aperçue notamment dans la bande dessinée Tintin en Amérique, elle était également utilisée par Arthur Rimbaud. Selon l’anecdote, le poète français avait blessé à la canne épée, le photographe Étienne Carjat après qu’il l’eu exclu d’un dîner des Vilains Bonshommes. Arme favorite de John Steed dans Chapeau melon et bottes de cuir, elle ne quitte jamais le célèbre agent des services secrets britanniques. Plus récemment, elle a même été vue à la main du Docteur Watson dans la saga Sherlock Holms de Guy Ritchie.