Le point rouge pour carabine

Le viseur point rouge est un viseur pour armes à feu, qui projette un point lumineux (appelé aussi réticule) sur une lentille, devant l’œil du tireur. Contrairement à un pointeur laser, il n’est pas projeté sur la cible et est donc beaucoup plus discret.

viseur point rouge sur arme

Avantages du viseur point rouge

Le principe du viseur point rouge est de produire une image collimatée. Le tireur a alors l’impression que le réticule est sur la cible.

Le second avantage est que le viseur point rouge ne fait aucun agrandissement. Il n’est alors pas nécessaire de fermer un œil pour se mettre dans l’axe du point de visée. En ayant les deux yeux ouverts, le tireur peut contempler normalement son environnement et la distance et la profondeur qui le séparent de sa cible ne sont pas faussées. Cela facilite la visée et permet de tirer plus vite. Le viseur point rouge évite l’obligation de placer son œil tout près du dispositif de visée et réduit le risque de se faire mal si le recul induit par l’utilisation de l’arme est important.

Enfin, comme mentionné précédemment, le viseur point rouge n’étant pas projeté sur la cible, sa discrétion est un grand avantage. En mode loisir, dans le cas d’une utilisation en paintball, le tireur équipé d’un viseur point rouge minimise le risque d’être repéré par un membre de l’équipe adverse qu’il a pris pour cible ou par ses partenaires. Le viseur point rouge est aussi adapté à une utilisation en faible luminosité.

Choisir le bon modèle

En mode loisir, le viseur point rouge est tout à fait adapté et il n’y a pas à proprement parler de bons ou mauvais modèles. Les critères qui feront opter pour l’un ou l’autre sont le cadre privilégié d’utilisation.

Dans le cas d’une utilisation pour des tirs longue distance, avec cibles à plus de 80 mètres, il est conseillé d’utiliser un réticule à 2 MOA (Minute Of Angle). Le MOA est l’unité de mesure de la taille du point rouge, qui sera plus ou moins importante en fonction de la distance.

Il est possible de choisir entre des modèles qui offrent la compensation de la parallaxe. La parallaxe est un changement d’incidence d’observation. Dans le cas qui nous intéresse, ce changement interviendra quand le tireur bougera la tête. La sensation obtenue sera que le réticule est proche du point d’impact même si l’angle de vue change. Il faut tout de même savoir que la correction de la parallaxe n’est pas parfaite. Cette option est à privilégier lorsque l’on sait ce que l’on vaut comme tireur.

La taille du viseur est à prendre en compte. Plus un viseur sera grand, plus la luminosité sera importante et le champ de vision dégagé. Pour une arme longue comme une carabine à plomb, c’est un avantage de disposer d’un bon dégagement oculaire.

Enfin, le type de montage du point rouge est aussi important. La majorité des points rouges sont conçus pour être montés sur un rail Picatinny. Si vous disposez d’un système non conventionnel, il existe des modèles modulables qui s’adapteront aussi.

Privilégiez également un point rouge qui dispose d’une bonne autonomie. Les plus petits modèles peuvent se décharger très vite et vous « lâcher » en pleine action, ce qui n’est jamais agréable.

Monter le point rouge sur sa carabine

Si vous disposez d’une arme avec rail Picatinny et que vous choisissez un point rouge dédié, le montage est simple. Le point rouge s’installe par glissement sur le rail puis en vissant. La facilité de montage est importante à vérifier lors de l’acquisition.

Il peut être intéressant d’acheter un point rouge à embase modulable pour le cas où vous changeriez d’arme et que la nouvelle ne disposerait pas d’un rail Picatinny.

Régler le point rouge

Pour bien régler le point rouge, une fois celui-ci monté, il faut le pointer au centre d’une cible en regardant à travers le viseur. Quand vous relevez la tête, vous devez vérifier que le viseur est bien dans l’axe de la cible. Si des corrections sont nécessaires, elles s’effectuent via les molettes de réglage situées sur le dispositif. Celles-ci permettent d’ajuster précisément la position horizontale et verticale du point rouge. Quand les réglages sont effectués au préalable, vous êtes sûr de faire mouche à chaque fois et n’avez plus à réajuster ensuite.

Le nettoyer après utilisation

Évitez à tout prix de nettoyer les lentilles avec les doigts. Normalement, un tissu vous est fourni à l’achat. Si vous ne l’avez pas sous la main, utilisez un chiffon doux. Brumisez les lentilles et séchez-les avec le chiffon. Pour les autres parties, vous pouvez épousseter les saletés avec les doigts et nettoyer avec un chiffon. Ne manquez jamais d’être soigneux.

Tous nos viseurs point rouge