Armurerie Jean Pierre Fusil : armurerie en ligne, carabine à plomb, arme de défense, munitions et accessoires.

Catégories
9,6/10 4394 avis
Jean Yves L de St malo le 03/12/2016 12:02:00 5 sur 5 (5/5)

Excellent, aucun problème, tout est impeccable.

Voir tous les avis
 
 
Vendeur Jean Pierre FUSIL armurier

Comment débuter avec la lame de lancer ?

Art complexe et précis, le lancer de couteaux nécessite des heures de pratique, de la motivation, de la patience et du matériel de qualité.

Le couteau

Avant de commencer à tester vos talents de lanceur, choisissez une lame de lancer adaptée à votre pratique. Surtout, évitez de projeter un couteau de poche ou de cuisine sur un de vos murs ! Vous risquez de provoquer des dégâts matériels et physiques ! Orientez-vous vers une lame simple spécialement conçue pour le lancer, pesant environ 200 grammes et mesurant entre 19 et 22 centimètres de longueur.

Les lames petites et légères demandent beaucoup de précision pour être projetées correctement. Les modèles lourds nécessitent plus de force. Une fois le lancer maitrisé, n’hésitez pas à expérimenter d’autres tailles et modèles.

La cible

Une fois le couteau choisi, mettez en place la cible. Optez pour une planche ou un poteau en bois mesurant au minimum la taille de votre poitrine. Contrairement au mur de briques, la cible doit avoir la capacité de recevoir des armes de jet.

cible lame de lancer

Si vous le souhaitez, vous pouvez dessiner un cercle au centre de la cible. Lors des premiers essais, pratiquez la prise et le jeter de la lame plutôt que la visée.

La prise en main

Il y a deux façons de tenir une lame de lancer : la prise par la pointe en pinçant la lame et la prise marteau par le manche. Elle se définit en fonction de la taille et du poids de la lame, mais aussi de la distance de la cible. Le couteau devant être lancé par le manche doit avant tout bénéficier d’un bon équilibre. Une fois placé sur le doigt, le point d’équilibre doit être situé au centre ou à 1.5 cm maximum de chaque côté.

Pour réaliser la prise marteau, il suffit de tenir la lame de la même manière qu’un marteau, avec le pouce et l’index placés au même niveau. Afin d’augmenter la précision, disposez votre pouce sur le manche ou au dos de la lame. Lors du lancer, gardez votre poignet absolument raide. Vous éviterez ainsi la rotation incontrôlée. La prise marteau est particulièrement adaptée aux couteaux lourds et plus lents.

La prise par la pointe en pinçant la lame convient aux couteaux légers qui effectuent des rotations beaucoup plus rapides. Elle se réalise avec une lame émoussée et donc non coupante. La poignée du couteau est orientée à l’opposé du corps et sa pointe est dirigée vers la paume de la main. Le bout de la lame est disposé entre l’index et le pouce, comme s’il était le prolongement du bras. De cette manière, le pouce est placé perpendiculairement aux autres doigts.

La prise par la lame est aussi réalisable avec un couteau effilé et tranchant d’un seul côté. Nécessitant de l’expérience, cette technique doit être effectuée avec attention.

La distance et les rotations

La distance réalisée par la lame dépend du nombre de rotations qu’elle va effectuer avant de toucher la cible. Lorsque vous apprenez à lancer la lame, entraînez-vous tout d’abord en réalisant les mêmes mouvements du corps et des bras. Conservez également la même force. Les distances varieront en fonction de la prise en main : par la lame ou par le manche.

Si vous choisissez la prise par le manche : essayez tout d’abord d’atteindre une cible placée à 4.5 mètres. À cette distance, la lame tournera pendant environ 1 tour complet avant de sa planter. Si vous disposez la cible à 8.5 mètres, la lame effectuera 2 tours, à 12.5 mètres, 3 tours et ainsi de suite.

Si vous choisissez la prise par la lame et que vous placez la cible à 2 mètres, la lame effectuera ½ tour. Elle réalisera 1,5 tour si la cible est disposée à 5 mètres et 2.5 tours à 8 mètres…

lame de lancer

Attention, ces distances peuvent varier en fonction des lames de lancer. Si vous utilisez le même modèle, la même force et les mêmes mouvements, il tournera à la même vitesse qu’importe la distance d’où vous le jetez.

La posture, le geste et le lancer

Le jet le plus populaire s’effectue au-dessus de l’épaule. Pour le réaliser correctement, il faut faire attention à trois éléments : la posture, le geste et le lancer.

- Tout d’abord, répartissez votre poids sur votre jambe dominante et placez votre jambe non dominante en face de vous. Si votre jambe droite est dominante, votre pied gauche sera devant et votre pied droit sera derrière. Vos pieds doivent réaliser un angle de 45 degrés. Votre pied dominant et votre torse doivent donc faire face à la cible.

Pliez ensuite vos genoux et placez votre poids sur votre pied droit. Assurez-vous d’avoir une position stable qui vous aidera à lancer la lame vers l’avant. Levez votre bras dominant et amenez-le derrière votre tête en pliant le coude. Conservez une distance confortable entre votre tête et la lame afin de ne pas vous couper lors du tir.

- Transférez le poids de votre jambe dominante vers votre jambe non dominante pour créer un élan vers l’avant. Dans le même temps, tendez votre bras et lâchez la lame de lancer en direction de la cible. Réalisez ce mouvement plusieurs fois afin de le maîtriser. L’objectif est de balancer votre bras vers le haut et vers le bas afin d’éviter que la lame ne vous touche.

lancer de couteau

- Une fois que votre bras est dirigé vers la cible et que votre poignet est parfaitement droit, faites glisser le couteau de votre main. L’ensemble de votre corps s’alignera naturellement vers l’avant et votre bras continuera à se balancer vers le bas. Lorsqu’elle sera lâchée, la lame se dirigera et se plantera dans la cible.