Armurerie Jean Pierre Fusil : armurerie en ligne, carabine à plomb, arme de défense, munitions et accessoires.

Catégories
9,6/10 4394 avis
Jean Yves L de St malo le 03/12/2016 12:02:00 5 sur 5 (5/5)

Excellent, aucun problème, tout est impeccable.

Voir tous les avis
 
 
Vendeur Jean Pierre FUSIL armurier

Comment pratiquer la sarbacane sportive ?

L’épreuve de sarbacane sportive se définit comme un tir sur cible de format A4 et composée de trois zones : 3, 5 ou 7 points. Les hommes se placent à 10 mètres. Les femmes, les garçons et les filles de moins de 14 ans se positionnent à 8 mètres.

Les participants effectuent 3 volées de 10 flèches ou 6 volées de 5 flèches. Ils peuvent réaliser un total maximum de 210 points sarbacanes. Ils disposent de 3 à 6 minutes par volée. La durée complète des volées est fixée à 20 minutes maximum. Ils tirent en position debout sans aucun appui extérieur. Les guidons, les chargeurs, les poignées de soutien, les lasers sont interdits.

Le déroulement de l’épreuve

Tout d’abord, les cibles sont placées à 1.60 mètre de hauteur. Il est recommandé de réaliser une ligne de tir unique pour l’ensemble des concurrents et de disposer les cibles à la bonne distance en fonction de l’âge et du sexe (10 mètres pour les hommes, 8 mètres pour les femmes). Les participants tirant sur la même cible doivent utiliser des fléchettes de couleurs différentes et facilement identifiables. Pour éviter les incidents, les spectateurs se placent à 2 mètres minimum derrière la ligne de tir.

À l’annonce de « en place », les tireurs se présentent sur le pas de tir avec leur sarbacane armée. Face à leur cible, ils attendent et se mettent en position : sarbacane à la verticale avec l’extrémité appuyée sur le bout du pied. Ils doivent avoir les deux pieds placés derrière la ligne de tir. Il est interdit de la dépasser.

À l’annonce de « tirez », ils tirent la première volée. Si une fléchette tombe sans franchir le pas de tir, les participants peuvent la récupérer. À l’inverse, si elle la dépasse, le point est évalué à zéro. À la fin de la volée, ils posent leur sarbacane et reviennent à 2 mètres derrière la ligne.

À l’annonce de « résultats » ou « fléchettes », ils s’avancent vers la cible avec le contrôleur. Ils retirent leurs traits et comptent les points. Le contrôleur retranscrit les points de chaque participant. Si une fléchette se plante dans une autre, ses points correspondent à ceux de la première fléchette. Lorsqu’elle touche la ligne d’un cercle et qu’il est compliqué de juger, c’est le point le plus élevé qui est accordé. Une fois toutes les fléchettes enlevées, les participants rejoignent l’aire de repos. À la fin de la troisième ou la sixième volée, les sarbacanes sont nettoyées.